Semaine de prière du 21 au 28 Janvier


Lundi 22 janvier

Si nous prions, c’est que nous avons compris que nous avons besoin d’une véritable intimité avec Dieu pour vivre au quotidien, grandir dans la foi, progresser dans tous les domaines de nos vies. La source d’eau vive est en Dieu et nous voulons prendre le temps de Le recevoir plus, pour mieux comprendre ce qu’Il nous dit et que nous puissions aller plus loin. Comme disait Jaebets (1 Ch 4/10) « que tu étendes mes limites »

 

Prions pour :

 

  • que Dieu recule les limites de notre foi, de notre courage, de notre piété, de notre onction, de notre témoignage     
  • que nos bien aimés malades soient restaurés, guéris, demandant à Dieu son action, lui qui n’est pas limité
  • que Dieu multiplie son peuple en France, dans notre région, dans nos villes et villages sachant que tout est possible avec Jésus.

Mardi 23 janvier

 

Paul a dit à Timothée (2 Tim 2/6) « Il faut que le laboureur travaille avant de recueillir les fruits » et aux Corinthiens (1 Cor 9/10) « Celui qui laboure doit labourer avec espérance ». Si les mots labeur ou laborieux viennent du verbe labourer, nous nous rendons compte que la tâche du laboureur peut avoir un côté fastidieux. Mais aucun agriculteur qui veut avoir une récolte ne peut faire l’économie des labours. Dans le domaine spirituel, c’est la même chose. Pour que notre cœur soit de la bonne terre pour recevoir la parole de Dieu, alors il a besoin d’être labouré dans la prière. Pour aujourd’hui je vous propose que l’on s’examine personnellement. Si labourer c’est retourner la terre pour ameublir, l’aérer, l’assainir, c’est aussi détruire les mauvaises herbes et faire remonter les couches profondes à la surface. Prier pour que notre cœur soit malléable, rempli du souffle de l’Esprit, pardonné et purifié de tous péchés, que les blessures du passé soient guéries, c’est labourer.

 

Jacques 5/7 « Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière saison. » 

 

Jeudi 25 janvier


Ps 126/5 « Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d'allégresse. »

Gal 6/7-8 « Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle. »

 

Si nous labourons dans la prière nos cœurs et les terrains spirituels, nous voulons aussi semer afin que le bon grain puisse prendre racine. Semer est un acte de foi. On ne sait pas si les bons paramètres seront au rendez-vous. Mais sans semence, pas de récolte. Alors prenons des décisions résolues dans la prière de semer ce que nous avons expérimenté ou reçu autour de nous. Prions pour que notre témoignage annoncé avec simplicité interpelle ceux qui nous entourent. Vu que nous travaillons dans le champ de Dieu, demandons-lui des directions pour le témoignage. Prions que Dieu bénisse notre église et la fasse croître avec de plus en plus de nouvelles naissances. Prions pour notre région afin qu’elle soit ensemencée de la Parole de Dieu.

Vendredi 26 janvier

2 Cor 9/6-7 « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. Que chacun donne comme il l'a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. »

Gal 6/9 « Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. »

 

 

Après avoir labouré, puis semé, on s’attend tout naturellement à moissonner. Comme dit Paul aux Corinthiens, si la moisson sera proportionnelle à la semence, nous savons que les paramètres des temps et des circonstances influent aussi sur la pousse et sur la moisson. C’est pour cela que nous voulons intercéder pour tous ceux qui ont entendu un témoignage, la Parole de Dieu ou qui sont au contact de notre témoignage au quotidien. Dieu veut bénir et faire pousser ses semences. Prions que la grâce de Dieu garde les cœurs et les pensées en Jésus Christ afin que les intempéries de la vie ne détruisent pas la semence. Prions pour que nous soyons des ouvriers qui moissonnent fidèlement au temps voulu en emmenant ceux qui sont touchés par le témoignage de Jésus dans son Eglise. Prenons conscience et prions car la moisson est blanche et il y a peu d’ouvriers. ‘Seigneur, je veux être un ouvrier dans ton champ.’ Il y a vraiment une grande joie à moissonner dans le champ du Seigneur.